8 nov. 2023

Panier des Sens : comment scaler son contenu avec Omi ?

“On a fait un 3x en 2 ans, qu’est-ce qu’on fait pour accélérer notre croissance avec les moyens d’une PME ?” c’est la question que se posait Noé Feretti à son arrivée chez Panier des Sens en tant qu’e-Commerce et Omnichannel Manager.

Depuis qu’il a adopté Omi, il a, entre autres, fait fortement augmenter le ROAS de ses ads. Au-delà d’être utilisés pour les campagnes publicitaires, les produits sont modélisés en 3D avant leur sortie réelle, pour gagner de précieuses semaines de communication sur les lancements.

La solution est aussi utilisée comme un Pinterest interne par l’équipe de Panier des Sens, permettant à chacun de créer des univers et d’y placer ses produits, tout en inspirant les autres.

Résultats

8,62 vs 0,95 : ROAS d’une ad OMI vs une ad “shooting lifestyle”, 3 semaines de campagne

5 minutes en moyenne : temps passé à générer un packshot

Plus d’1/3 de l’ensemble des SKUs (200 au total) modélisées, bientôt le tout !

100% des visuels des deux derniers catalogues Panier des Sens ont été produits avec Omi

80 produits modélisés, 69 en cours de modélisation

Omi & Panier Des Sens

“Je suis chez Panier des Sens depuis un an et demi maintenant. J’ai été recruté pour développer la partie eCommerce. C’est une marque qui a beaucoup accéléré pendant la période Covid, surtout sur la partie web, mais avec une structure qui était assez vieillissante.

“Je suis chez Panier des Sens depuis un an et demi maintenant. J’ai été recruté pour développer la partie eCommerce. C’est une marque qui a beaucoup accéléré pendant la période Covid, surtout sur la partie web, mais avec une structure qui était assez vieillissante.

On a triplé nos chiffres en 2 ans, mais on savait qu’il fallait structurer pour que ça dure, alors on s’est dit : “qu’est-ce qu’on fait pour accélérer et consolider notre croissance avec les moyens d’une PME” ?

visuel-lancement-produit-exemple

La vision de cette entreprise - une vision que j’adore - c’est de tout internaliser, de faire un maximum soi-même sur la partie contenu. On avait un petit studio dans lequel on faisait tous les shoots, mais après le Covid tout le monde s’est mis la pression en voulant faire plus et tester de nouvelles choses, moi le premier.

On a vite été confrontés à un goulot d’étranglement : on était en flux tendu sur la création de contenu, on copiait-collait tous nos contenus partout, du CRM aux ads, et on priait pour que le visuel fasse le travail.

Chez L’Oréal, où je travaillais avant, on collaborait avec des studios 3D et on s’est dit qu’on allait chercher, c’était assez naturel. En revanche, j’avais des coûts très élevés en tête. Je me suis dit qu’il fallait qu’on trouve une autre solution, qui permette de développer du contenu de qualité dans notre budget. C’est ainsi qu’on a découvert Omi !”

La vie avec Omi…

Aujourd’hui, je génère mes packshots en 3D, en 5 minutes, et je crée tous les contenus dont on avait besoin ! On a créé un template avec des échelles de taille pour le produit, réglé la lumière, j’ai juste à poser le produit que je veux dans ma scène et je génère mon visuel.

👌 “On n’a plus besoin de solliciter notre D.A en permanence sur des sujets créas sans forte valeur ajoutée, ça lui a changé la vie !”

Omi, c’est…

visuel-lancement-produit-exemple

80 produits modélisés environ ! En début d’année, on a un budget de modélisation et un budget de production qu’on essaie de séparer selon les différents pôles : marketing, digital, la nouvelle marque de beauté qui se lance.

Cette année, on a prévu d’accélérer et de modéliser 69 produits. On en a déjà modélisé une vingtaine, et on étend les gammes : les packshots, c’est l’une de nos principales problématiques aujourd’hui.

Mon plus grand succès avec Omi : les Meta ads

J’ai beaucoup testé Omi en ads, en retargeting et en acquisition. J’avais testé des campagnes en mettant en face des visuels lifestyle “home made” et des visuels produits réalisé avec Omi.

👌 **Dans presque tous les cas, en A/B test, c’était la campagne Omi qui l’emportait.**

visuel-lancement-produit-exemple

J’ai intégré Omi au moins une fois dans toutes mes campagnes de retargeting, on a par exemple créé des vidéos avec des petits travellings et le prix qui s’affiche.

Ensuite, j’ai réalloué une partie de mon budget sur Google Ads, notamment sur les campagnes Pmax. Ce sont des formats automatiques basés sur ton flux shopping (vidéo, display, annonces textuelles) où tu intègres ton contenu à Google.

Google automatise les campagnes selon les points de contact de l’audience. Ils distillent ton contenu tout au long du parcours d’acquisition du client. J’ai utilisé Omi, associé à un peu de vidéo lifestyle, pour les deux campagnes Google lancées. Le ROAS qui est autour de 3, avec des fenêtres d’attribution au post-clic 1j.

👌 Omi est une fondation solide en ads pour moi : nous avons toujours une base de **2-3 visuels Omi** que je vais enrichir ou compléter selon la plateforme.

Les visuels 3D que je crée au quotidien avec Omi

Sur nos deux derniers catalogues, les produits, c’est 100% du Omi !

Je les utilise dans mes campagnes newsletters, où je fais des grilles produits par exemple.

On est en train de se faire une banque de packshots Omi : dès que nos gammes seront complètes, je les systématiserai en eCommerce. On les utilise aussi très largement pour des catalogues de présentation pour la partie B2B.

Omi nous permet aussi de modéliser les produits avant qu’ils soient sortis. On doit communiquer auprès de notre base alors on modélise en amont pour pouvoir communiquer tout de suite.

Mon retour sur la prise en main de l’outil

Une fois qu’on a lancé Omi, on a décidé de modéliser notre catalogue qui est quand même conséquent, avec 200 références. Nous avons donc décidé d’y aller par étapes, mais d’ouvrir tout de suite la plateforme à toute l’équipe. On va y chercher de l’inspiration. Quand on crée une campagne, ou une newsletter, on va voir sur Omi s’il y a déjà eu des idées intéressantes développées en amont, qui pourraient fonctionner sur le canal en question. Souvent, on commence par là !

C’est comme un Pinterest interne, mais adapté à mon produit. Quand tu rentres dans Omi, tu as tes univers, des dossiers organisés comme des portails. On va se balader là-dedans, on a organisé le contenu pour que chacun crée son univers. Il y a l’univers de Nicolas - notre D.A -, mon univers, etc. - et chacun va voir les univers des autres ! on voit Omi comme un “bac à sable”, où tout le monde dans l’entreprise peut donner vie à ses idées - et ensuite les équipes du marketing et du digital viennent regarder et piocher des produits.

Ma scène préférée…

On a fait des tests en mettant le produit sur fond blanc et en jouant avec des fonds à nous. J’ai un super visuel sur l’ambiance cerisier, sur notre gamme Fleur de Cerisier.

visuel-lancement-produit-exemple

La même scène déclinée, avec une couleur de fond différente et des produits qui varient

visuel-lancement-produit-exemple

Un visuel d’ambiance Fleur de Cerisier réalisé avec Omi.

👌 **Avant, le produit n’était pas stocké en 3D et bien rangé sur mon app, je devais le retrouver dans une photo avec la mauvaise lumière, je le détourais au lasso. C’était… artisanal.**

Avec Omi, je vais faire….

Encore plus de contenu eCommerce ! Pour l’instant, le site Internet est déjà bien fourni, on fait tous nos sliders, les images de couverture, les billets de blog avec Omi.

Côté marketplaces, on n’a pas assez utilisé Omi sur Amazon, mais on va le faire. On attend d’avoir des gammes complètes sur Omi, c’est pour ça qu’on est en train de se dépêcher de tout modéliser ! Sur le mois d’avril, je briefe Omi pour modéliser 30 produits, pour avoir toutes mes gammes de savon liquide par exemple.

Harmoniser nos visuels, c’est clé pour nous : sur Amazon, lorsque tu vas sur la page d’un produit, tu vas aussi voir toutes les variations de ce produit en miniature. On souhaite donc avoir des gammes complètes.

👌 **Le B-A-BA du eCommerce, notamment sur Amazon, c’est d’avoir des produits qui ressortent bien et qui ont de l’impact. Avec la 3D, c’est beaucoup plus simple. Omi doit devenir la norme en eCommerce pour nous. Générer de belles fiches produits, ce n’est pas une question créative, c’est une question de performances.**

Sur les shoots fait maison, quand tu n’as pas des lumières assez douces ou du matériel qui permet de jouer sur tes contrastes avec un peu de finesse, tu as du mal à avoir un rendu correct. Chez nous, c’est très dur de voir les contours du sérum par exemple sur fond blanc, car le produit est blanc - de manière générale, nos produits ne ressortent pas du tout en eCommerce, car ils sont blancs.

visuel-lancement-produit-exemple

_Un visuel du savon liquide, réalisé avec Omi, en fond clair avec une lumière naturelle et des accessoires qui rappellent les ingrédients._

Un dernier mot sur Omi ?

La discussion qu’on a eue hier avec Laurane et David de chez Omi, c’est que c’est presque trop parfait ! On leur a demandé : “Est-ce qu’on peut presque être un peu moins clean tellement c’est parfait ?”. On adore ! Mais pour une utilisation lifestyle, on réfléchit à avoir des packs un peu plus marqués, pour varier les visuels. Et en plus, vous nous avez dit que c’est possible, donc… c’est parti ?